Jan Garbarek – Paths, Prints

Né en Norvège en 1947, Jan Garbarek est un compositeur et saxophoniste de jazz, un genre qu’il découvre par hasard à 14 ans en écoutant Countdown de John Coltrane à la radio. Après quatre ans de formation autodidacte et une première collaboration avec le compositeur américain George Russell, Garbarek est repéré en 1969 par le label ECM qui publie son premier album Esoteric Circle… En 1982 et une dizaine d’albums plus tard paraît Paths, Prints avec Jan au saxo et Bill Frisell à la guitare, accompagnés du batteur Jon Christensen et du contrebassiste Eberhard Weber. Où les morceaux Footprints et Considering the Snail sont des classiques au même titre que certaines plages de John Surman, articulant de façon remarquable des tirades de saxophone et ce silence aérien qui constitue la patte sonore de Garbarek : une pulvérisation continue que l’on retrouve au long de ces 51 minutes entre jazz et ambient, dans un disque qui prend son temps.