Jacques Brel – Olympia 1964

Ce second disque de Brel en concert à l’Olympia s’ouvre sur Amsterdam, un titre à boire et à roter, vibrant hommage aux marins du monde entier, une de ses chansons les plus célèbres et pourtant il ne l’enregistrera jamais en studio, la jugeant secondaire au point de l’interpréter en premier, lorsque le public n’est pas encore trop réceptif… Les Timides et Les Jardins du Casino ont connu le même sort, et méritent eux aussi d’être découverts sur ce cd ; où comme trois ans auparavant Jacques est habité, possédé par les histoires qu’il partage avec son auditoire, incarnant avec recueillement ses thèmes de prédilection dans Le Dernier Repas et Les Vieux, ou de façon plus burlesque le destin peu enviable des Toros, des Bigotes et des Bourgeois… Un ouragan soutenu par Gérard Jouannest et son orchestre, dont la tension ne retombe qu’à la fin de Madeleine, lorsque le front en sueur, Brel rend les armes jusqu’à la prochaine fois.