Iannis Xenakis – Pléïades

Je mentirais en disant que j’écoute souvent Xenakis. Né en Roumanie en 1922, Iannis Xenakis est un compositeur grec naturalisé français. Architecte de formation, il est à l’origine de la musique stochastique et parmi les premiers à utiliser l’ordinateur comme outil de composition. Créées en 1979 par les Percussions de Strasbourg, les Pléïades s’ouvrent avec des Mélanges de marimba, vibraphone et xylophone dialoguant au milieu de tambours évasifs, coups assenés au hasard avant que les carillons décalés de Métaux ne fassent penser au Signal de Steve Reich, en plus minimalistes et où l’on entendra selon son humeur des cloches d’église ou le pas pressé d’un galant à son rendez-vous, à moins qu’il ne s’agisse de la chute dans un précipice après une promenade imprudente en forêt… L’amorce flatteuse des Claviers apporte une rupture bienvenue, coulée cristalline vers les Peaux tendues des timbales et le retour à l’atonalité, pour un final ravageur… Musique de recherche « contemporaine » suscitant la surprise voire l’inconfort de l’auditeur, je n’exagère pas en affirmant qu’il est bon d’écouter Xenakis de temps en temps.

acheter ce disque