Howard Shore & Ornette Coleman – Le Festin Nu

Compositeur et saxophoniste canadien, Howard Shore est né à Toronto en 1946. Avant d’être adulé pour sa participation au Seigneur des Anneaux, on lui doit les bandes originales d’After Hours de Scorsese ou d’Ed Wood de Tim Burton, mais aussi des meilleurs films de son compatriote David Cronenberg : Scanners, Vidéodrome puis Le Festin Nu en 1992. Inspiré du roman Naked Lunch de William S. Burroughs, c’est l’histoire d’un écrivain qui rédige des rapports hallucinés sous l’emprise d’une drogue destinée à tuer les cafards… Un film azimuté où les machines à écrire saignent et parlent, fait de collages à l’image de ce disque où alternent la musique raisonnée d’Howard Shore (Naked Lunch, The Black Meat) et la fougue d’Ornette Coleman, saxophoniste américain né en 1930 et précurseur du free jazz, ponctuant de sa touche débridée les scènes les plus surréalistes (Bugpowder, Intersong et le sombre Writeman).