Horace Andy – Mek it Bun

Horace Andy est un auteur-compositeur-interprète né à Kingston en 1951. Après une enfance imprégnée de musique (son cousin Justin Hinds chante le ska depuis 1963), il réussit son audition au Studio One spécialisé dans le reggae, et publie ses premiers albums au début des années 70. Sa voix singulière, chevrotante au phrasé immédiatement reconnaissable lui assure le succès ; il est courtisé pour collaborer avec d’autres artistes jamaïcains lorsqu’en 1990, sa rencontre avec Massive Attack lui permet d’accéder à la renommée internationale. Le groupe aux sources du trip hop va en effet l’inviter sur tous ses albums, et pour ma part j’ai longtemps cru qu’il s’agissait d’un membre à part entière, tant sa voix est associée à des titres emblématiques (Angel et Man Next Door sur Mezzanine ; Splitting the Atom et Girl I Love You sur Heligoland)… Paru en 2002, Mek it Bun fait balancer entre reggae roots (Horse With no Name, Satta Massa Gana) et héritage electro (Night Nurse). Un album euphorisant, accompagné d’un livret qui donne envie de fumer la pipe.