Herman Düne – Not on Top

Cinq ans après un premier album humble et épuré, Herman Düne invite la chanteuse canadienne Julie Doiron et propose 15 titres où se dégage une certaine bonne humeur, du moins sur le plan musical car les textes conservent ce côté désenchanté, sur l’ironie du temps qui passe avec Not on Top et Seven Cities ; sur l’amour impossible dans Walk don’t Run ou Good For no One… Des thèmes récurrents auxquels se mêlent davantage d’instruments, un ukulélé et parfois plusieurs guitares, il y a aussi l’ambiance surréaliste de Whatever Burns the Best Baby, où les voix prennent feu… Mais si les ingrédients sont un peu différents, le trio n’a pas modifié la recette d’un style spontané, enregistré au plus près des instruments sur ce disque entièrement mono, perpétuant un anti-folk inclassable et « lo-fi » comme on dit faute de mieux… Le livret vaut le détour : une fois déplié il mesure presque 1 mètre et figure le dessin d’une très haute tour, entourée d’étoiles et de bestioles.