Herbie Hancock – Fat Albert Rotunda

Herbie Hancock est un claviériste et compositeur de jazz né à Chicago en 1940. Précoce au piano, il interprète Mozart en public à 11 ans tout en s’intéressant en autodidacte à Oscar Peterson, Bill Evans et Miles Davis, ce dernier le recrutant au sein de son quintet dès 1963. Mais Herbie enregistre aussi de son côté, chez Blue Note jusqu’en 1969 où Warner publie son neuvième album Fat Albert Rotunda ; destiné à sonoriser la série d’animation Hey, Hey, Hey, It’s Fat Albert! créée la même année par Bill Cosby… Avec une intro psychédélique à la Hendrix, la ligne de basse de Wiggle-Waggle donne le tempo vers le piano électrique de Fat Mama et Tell me a Bedtime Story, fluide entre les cuivres évoquant la soul de Stevie Wonder. C’est le titre éponyme qui swingue le mieux, où le saxo tenor de Joe Henderson et la trompette de Johnny Coles conversent sur fond de piano fusionnel. Réédité chez Warner Jazz Masters avec un appétissant photomontage en couverture, ce cd fait du bien comme un pique-nique ombragé suivi d’une petite sieste.