Henryk Górecki – Kleines Requiem/Lerchenmusik

Acquis aux tourments de sa Symphonie n°3, afin de mieux connaître Górecki j’ai choisi son Kleines Requiem für eine Polka, une œuvre pour piano et instruments composée en 1993. Où Henryk démarre Tranquillo et poursuit Impetuso avec un second mouvement où cors et cuivres se taillent la part du lion, le long d’une allée pour piano cisaillé. C’est tortueux, saisissant mais le maître sait ménager ses effets et nous divertit ensuite avec un air de kermesse limite dissonant (Decisio Assai) à rapprocher de Michael Nyman ; avant de conclure sur un Adagio Cantabile apaisé… Écrite neuf ans plus tôt, la Lerchenmusik figure en seconde partie de ce cd paru chez Philips en 1995, dont les frénésies pour piano et clarinette font vite oublier les douceurs au violoncelle qui précèdent, emportant l’auditeur dans un condensé répétitif et qui remue, qui perturbe comme si Philip Glass n’avait pas pris de gants… Libre et entrelacée, nourrie au fracas, la musique avant-gardiste de Górecki survole les petites affaires d’Arvo Pärt sans jamais se laisser enfermer dans les circuits courts de Steve Reich.