Hecq – Steeltongued

Compositeur de musique électronique allemand plus connu sous le nom de Hecq, Ben Lukas Boysen est né à Oldenbourg en 1981. Il s’installe à Berlin et publie son premier album A Dried Youth en 2003, bousculant les genres établis par Autechre pour l’IDM, Burial pour l’ambient tandis que la moiteur de certains morceaux le rapproche de GY!BE… Spires Awake démarre en sourdine puis l’on se prend des baffes entre les courants d’air de Typhon, The Descend circule entre vents contraires et avec Steeltongued, des percussions renversées chamboulent notre perception spatiale… Le meilleur arrive avec les 3 morceaux de Hypnos Trilogy, sorte de Narcotic Suite sans adrénaline s’insinuant comme un remix de Mogwai, avant d’évoluer vers une séquence onirique digne de Lynch/Badalamenti… Avec ses bruitages élaborés et ses samples urbains, Hecq aligne sans concession sonorités acides et textures envoûtantes. Murcof à côté c’est du Mozart, et d’ailleurs on aime mieux ça, mais le périple est foisonnant et riche en surprises… Le second cd propose 12 versions (sic) remixées du morceau éponyme, dont on se serait passés à l’exception de celle signée Raoul Sinier.