Hauschka – Abandoned City

Paru en 2014, Abandoned City est un album de musique classique contemporaine signé Hauschka. Avec son titre et sa silhouette d’immeuble décharné en couverture, l’affiche est alléchante mais dès Elizabeth Bay on se croirait plutôt chez René Aubry, et si les cordes accidentées siéent bien à l’idée que l’on se fait de Pripyat, sa rythmique policée évoque moins la désolation que le fond sonore de bureaux en open space ; et pour se remémorer l’apocalypse on réécoutera plutôt Bashung… Les alanguissement de Who Lived Here convoquent l’esprit des Durutti Column, puis Agdam et Thames Town se mettent à sautiller tandis que le piano métallisé de Craco oscille à tout-va ; et c’est un peu dommage d’avoir perdu en route le ruissellement, la tambouille à l’étouffée qui faisait le charme de Ferndorf… Alors si l’on cherche des disques où le temps se suspend pour de bon, on ira plutôt fureter chez Chauveau, Rachel’s ou Górecki.