Georges Brassens – Le Pornographe

Le troisième cd de l’intégrale regroupe tout ou partie des quatre albums que Brassens a publiés entre 1957 et 1961, d’Oncle Archibald au Temps ne fait Rien à l’Affaire. Mais qu’importe le découpage quand on a la totale, et que l’on retrouve la mémoire du Vieux Léon, la nostalgie des Funérailles d’Antan ou la truculence de La Ronde des Jurons ; sans omettre le raffiné Mécréant, ou comment ne pas croire en Dieu tout en se comportant comme un saint… Bientôt quadragénaire, brave Georges poursuit son bonhomme de chemin sans le céder aux trompettes de la renommée, même si pour recevoir ses amis il achète un ancien moulin à Crespières dans les Yvelines, s’éloignant de Jeanne… Comme à l’accoutumée, en trois minutes chrono le poète déroule un scénario qui fait mouche, une gouaille libertaire dont le thème se situe entre irrévérence et libation, amour et camar(a)de(rie) : autant de pied-de-nez à la mort pour supporter la vie.