Genesis – The Lamb Lies down on Broadway

Paru en 1975, The Lamb Lies down on Broadway est un concept album de 94 minutes, à l’origine double vinyle. Il s’agit du dernier album auquel participe Peter Gabriel, qui en écrit l’essentiel des textes avant de quitter le groupe et entamer une carrière solo. Inspiré du film El Topo d’Alejandro Jodorowsky, ce disque raconte l’initiation de Rael, un délinquant portoricain soustrait au monde réel afin d’affronter des situations oniriques et surréalistes… Une histoire qui se découvre au fil des morceaux, où le groupe lâche enfin la bride à son académisme, s’autorisant des envolées psychédéliques à la hauteur de la situation. Les voix sont filtrées sur Back in N.Y.C. et Hairless Heart chatouille la cheville de Close to the Edge ; tandis que The Waiting Room ose une ambiance capitonnée de premier plan et Carpet Crawlers s’impose comme une des plus belles ballades de Genesis. Un opus ambitieux, accompagné d’un livret permettant de suivre à la lettre les faits et gestes du protagoniste.