Genesis – Selling England by the Pound

Paru en 1973, Selling England by the Pound est le cinquième effort studio de Phil, Peter & Co. Un an après Foxtrot, Genesis progresse dans sa croisade vers le passé en élaborant de plus belle des tirades enjôleuses, truffées de mythologie ou nappées d’instrumentales maîtrisées comme des partitions classiques… J’aime bien The Battle of Epping Forest et ses allures de pique-nique épique, enchaîné avec After the Ordeal où piano et guitare dansent un slow avant la prochaine guerre ; mais la postérité a plutôt retenu les soli de Steve Hackett et Mike Rutherford sur The Cinema Show, complétés par le piano de Tony Banks en ouverture et fermeture de Firth of Fifth… Tout ceci est lancinant, Collins donne dans la voix de flûte et inspirera sans doute Alan Parson deux ans plus tard, dont le projet certes moins savant aura l’avantage de concilier art et modernité.