Général Alcazar – No Comment

Paru en 1995 chez Bond Age, le second cd du Général Alcazar s’intitule No Comment et pastiche malicieusement la pochette d’un certain You’re Under Arrest, ultime album de Gainsbarre que l’on trouve souvent rangé chez les disquaires juste à côté de notre facétieux Général… Un second album où il chante toujours en anglais, étoffe son orchestre et s’essaie à la mandoline en clôture du dernier morceau, signe prémonitoire de prochaines audaces… Tout comme Hunting Dogs, j’ai acquis cet album bien après la révélation de La Position du Tirailleur, car si les arrangements de Shy Tonight ou The Beast font penser au Pizza de Bashung ; si l’hommage à Marvin Gaye (Crooner’s Lie) donne envie d’écouter The Commodores ; No Comment manque de poil à gratter et si l’Alcazar avait continué dans cette voie, je n’aurais pas donné cher de sa peau sur le champ de bataille. Mais le poète baroudeur est sur le point de fendre l’armure, et d’une façon qui compte parmi les plus splendides métamorphoses de la chanson française…