Gareth Dickson – Quite a Way Away

Au royaume des descendants de Nick Drake, le prétendant du moment s’appelle Gareth Dickson. Né dans la banlieue de Glasgow, ce guitariste écossais a publié deux ep dès 2005, puis l’album The Dance en 2010. Parallèlement, il a longtemps interprété les chansons de son idole en se faisant nommer Nicked Drake (sic), poussant un peu loin l’autoproclamation, d’autant que ses versions se veulent tellement fidèles à l’original qu’elles ne présentent aucun intérêt, desservant la cause de cet artiste plutôt doué lorsqu’il ose faire du Dickson et non du Drake… En 2012, il est accueilli sur le label 12K qui repère l’originalité de son second album Quite a Way Away : à la guitare acoustique soutenue de temps à autre par un synthé minimaliste, huit morceaux se succèdent comme autant de pierres polies longtemps restées dans l’eau ; une rivière coulant au milieu d’un village, où flotte une voix venue de loin… On écoutera Get Together et Happy Easters pour se faire une idée, on pensera certainement à Luciano Cilio.