Fuck Buttons – Slow Focus

Paru en 2013, Slow Focus est le troisième album des Fuck Buttons. Quatre ans ont passé depuis Tarot Sport, et c’est avec une certaine impatience que je me mets dans les conditions idéales à la découverte de ce nouvel opus : tous feux éteints à l’exception d’une bougie discrète, calé dans mon fauteuil favori… Ça commence plutôt pas mal avec les décharges électriques de Brainfreeze, son tam-tam éclatant bien parti pour faire décoller, mais dès Year of the Dog quelque chose a changé. Les morceaux ne s’enchaînent plus comme avant, il faut désormais compter avec une fragmentation des styles qui ne fonctionne pas vraiment, car les Fuck Buttons n’ont ni la grâce d’Orbital (auquel on pense avec Prince’s Prize) ni la fraîcheur des Human League en sortant leurs synthés vintage sur Stalker… Partis du sommet avec Street Horrsing, les FB ont perdu en route ce qui faisait leur singularité dévastatrice, aussi malgré la beauté de sa couverture (une constante sur tous leurs albums), ce digipack ne mérite pas qu’on allume une bougie.