Frank Sinatra – Watertown

Né en 1915 dans le New Jersey, Frank Sinatra est un acteur et chanteur américain. Il a publié une cinquantaine albums et interprété les plus grands standards du jazz vocal, de Strangers in the Night à My Way… Mais en 1970, sa carrière marque le pas et sous l’impulsion du producteur Bob Gaudio, le temps d’un concept album il incarne le quotidien d’un homme ordinaire, se retrouvant seul avec ses enfants dans le bourg de Watertown, sa femme les ayant abandonnés pour réussir à la ville… Du départ de la belle (Goodbye, She Quietly Says) à la solitude du père avec ses enfants (Michael & Peter), l’orchestre est réduit à quelques cordes, une flûte et un piano accentuant la dramaturgie du chant. Aveuglé jusqu’au bout, le crooner finit par se convaincre qu’Elisabeth va revenir, les chœurs sur She Says ajoutant au mélo, mais ses trémolos resteront vains et The Train sera son dernier mirage… Écrit comme un film et interprété sans fard, improbable et magistral c’est un Sinatra qui finit mal.