Eurythmics – Touch

J’ai longtemps été fou de Touch, le troisième album d’Eurythmics sorti dix mois après leur transformation réussie de couple underground en duo emblématique de la scène new wave des années 80 ; Lennox jouant désormais de son image aussi naturellement que Bowie dix ans plus tôt, ou Björk dix ans plus tard… Ça commence avec l’intro toujours fabuleuse de Here Comes the Rain Again et ses boucles de cordes annonçant le retour de la pluie, puis l’album tente des trucs dans un grand fouillis qu’à 14 ans je trouvais génial, duquel seuls Cool Blue, Paint a Rumor et Aqua continuent de sortir indemnes. Mais je n’ai jamais aimé le second tube de ce disque, Who’s That Girl ? dont on nous bassinait les oreilles à la radio ; et aujourd’hui j’admets que cet album n’était pas assez grand pour supporter le poids de trois décennies, au contraire de celui qui va suivre…