Empyrium – Weiland

Créé par Markus Stock et Andreas Bach, Empyrium est un groupe allemand de dark folk. Paru en 1996, leur album A Wintersunset… est apparenté au metal symphonique, avant d’évoluer vers un style acoustique dont Weiland sera la plus belle illustration six ans plus tard. Violon, contrebasse et basson en sont les principaux instruments, avec en fond une batterie discrète tandis qu’au piano, Thomas Helm a remplacé Andreas Bach… Ça commence par une intro à la flûte et à la guitare complétées par une voix profonde vers Heimwärts où s’installe une rêverie mêlée de vent. Les chœurs de Fortgang renforcent l’immersion dans ce conte fantastique, suivis de la lenteur inquiétante de Waldpoesie… Alternant séquences longues et courtes, Weiland est le seul album d’Empyrium entièrement chanté en allemand. Saupoudré de bruits de la nature et terminé par 4 morceaux de piano mélo (coup de cœur pour Der Nix), plus lyrique que Klaus Nomi et moins exubérant que Symphony X, Empyrium signe là un disque vaste et attachant.