Elliott Smith – Either/Or

Elliott Smith est un chanteur et compositeur multi-instrumentiste américain né en 1969 à Omaha. Marqué par une enfance tourmentée, il découvre les drogues en même temps que la musique, joue de la clarinette au lycée et apprend le piano et la guitare. En 1991, il forme le groupe post punk Heatmiser avec un ami, vit de petits boulots et démarre sa carrière solo qui se concrétise avec la parution de l’album Roman Candle en 1994… Either/Or voit le jour trois ans plus tard et parachève un style lo-fi acoustique, où l’utilisation du multipiste met en exergue le chant fragile d’Elliott. Entre liberté et vacuité, l’ambiguë Ballad of Big Nothing m’évoque Happy Sad ; Punch and Judy est beatlesque et Angeles a été utilisé par Gus Van Sant dans ses films Will Hunting en 1997 et Paranoid Park en 2007… La touche électrique de Cupid’s Trick rappelle en même temps The Bends et It’s my Life, avant le ton mélancolique de Say Yes comme un Kurt Cobain apaisé au sortir de cet écrin onirique, avec sa pochette sépia et son livret tapé à la machine.