Donovan – Fairytale

Second album de Donovan, Fairytale paraît en 1965 simultanément en Europe et aux États-Unis, où celui que l’on compare hâtivement à Dylan continue de faire son trou avec le single Universal Soldier, ajouté spécifiquement à l’édition US de cet album, au détriment de la reprise de Bert Jansch Oh Deed I Do. La guerre ferait-elle vendre davantage que l’amour ? Heureusement l’édition cd mettra tout le monde d’accord en restituant le titre manquant, mais les meilleures chansons de Fairytale sont celles que Donovan a écrites lui-même, de l’entraînant Colours au cérébral The Summer Day Reflection Song, de la légèreté de Circus of Sour au joyau absolu Jersey Thursday… Avec sa guitare nue, délicate et parfois échangée avec un harmonica, Fairytale est un conte pour grands enfants réédité avec sa couverture originale, dépliable en 12 pages proposant anecdotes et photographies de celui qui n’a pas son pareil pour associer mélodie et mélancolie, comme sur To Try for the Sun ou The Ballad of Geraldine.