Dominique A – Si je Connais Harry

La boîte à rythmes est toujours analogique et les claviers en bon plastique, voilà pour les ingrédients communs entre La Fossette et Si je Connais Harry. La présence marquée des guitares change un peu et côté voix Dominique semble plus assuré, car c’est bien au niveau du chant que se situe la vraie surprise de ce second album, l’artiste ayant convié sa compagne Françoiz Breut (nommée alors « Brrr ») à le rejoindre sur trois morceaux dont je retiens l’espiègle Chanson de la Ville SilencieusePour Qui je me Prends est nu et l’on ne se tamponne pas d’Otto Box ; mais les textes sont inégaux, parfois bavards et un sentiment d’inachevé poursuit cet album, de morceaux mis bout à bout sans l’unité de style du premier qui avait certes placé la barre très haut.