Dominique A – Auguri

Paru en 2001, le cinquième opus de Dominique A marque le retour à la mélodie et aux guitares acoustiques. Deux ans ont passé depuis l’infranchissable Remué, et l’homme semble apaisé, enclin à de plus simples envolées, nous brossant sans complexes des contrées méditerranéennes, de l’espagnole Antonia aux Enfants du Pirée, chantés en son temps par Dalida. Il n’a toutefois rien perdu de sa verve et les plus belles chansons restent composées par ses soins, Nous reviendrons et plus encore En secret, dans laquelle il admet, magnifique, que « c’est dur en crachant d’éteindre un feu ». Son art consommé du morceau qui fait mouche, enjoué et désabusé ensemble, me fait penser à Jacques Dutronc. Le livret montre des photos de mer et de plages signées Richard Dumas ; les paroles sont reproduites lisiblement, comme il se doit chez un chanteur qui ne redoute pas d’être compris.