David Sylvian & Robert Fripp – Damage

Dix ans après Brilliant Trees, Sylvian et Fripp partent en tournée et publient Damage, un enregistrement live de grande qualité où le chant de David et la guitare de Robert scellent l’alliage du glam et du progressif. Fripp avait déjà participé à l’album Gone to Earth dont le titre éponyme a été repris ici, où il déploie ses frippertronics le long de morceaux qui prennent leur temps (Brightness Falls, Firepower…) Je songe à Gabriel sur God’s Monkey et 20th Century Dreaming semble un clin d’œil à King Crimson ; mon préféré étant Darshan (The Road to Graceland) et ses solos, ses gimmicks tutoyant les Talking HeadsMichael Brook est de la partie et certaines ambiances me rappellent le duo de l’album Glyph, Damage se bonifie à chaque écoute et se présente sous la forme d’un cd « doré à l’or 24 carats » (sic) ; inséré dans un étui embossé montrant une scène de concert au recto et un cœur au verso, très classe avec son livret de photos.