David Lynch – Crazy Clown Time

Dix ans après l’impétueux Blue Bob, David Lynch se jette à l’eau avec Crazy Clown Time où il assure le chant en plus des instruments. Habituée des collaborations excentriques, Karen O ouvre le bal sur le sensuel Pinky’s Dream, suivi de Good Day Today ou l’optimisme selon Lynch… Noah’s Ark nous imprègne de murmures organiques et The Night Bell with Lightning aurait pu illustrer une scène de Twin Peaks ; on est émus par Stone’s Gone Up et divertis avec le titre éponyme, les guitares font des bruits nouveaux et le batteur Dean Hurley est aussi barré que David… Le digipack est accueillant et se feuillette comme un petit livre garni de conseils transcendants au milieu d’images oniriques ; au final le paysage est coloré, moite et savoureux, du vrai CinemaScope pour les oreilles à condition d’y revenir plusieurs fois, un peu comme pour les films de son auteur.

acheter ce disque