Craig Armstrong – As if to Nothing

Né en 1959, l’Écossais Craig Armstrong publie deux albums chez Melankolic puis se spécialise dans les musiques de film, alignant les succès du Moulin Rouge de Baz Luhrmann à Ray de Talyor Hackford. De bonnes choses sur cet album, à commencer par la reprise du Starless de King Crimson, fidèle à l’esprit de Robert Fripp car elle incorpore le sample du solo de guitare original, et s’intitule sobrement Starless II. Un album qui donne envie d’écouter Red ne peut pas être mauvais… Par ailleurs ont été invités Wendy Stubbs d’Alpha et le trop rare Rupert Parkes, alias Photek, sur Hymn 2 morceau crépusculaire incarné par la soprano Catherine Bott. J’aime aussi Inhaler et ses barrissements d’éléphant asthmatique ; enfin, pour l’avoir vu en concert assisté d’une quarantaine de musiciens, je conserve un souvenir ému du morceau Waltz, où Antye Greie-Fuchs récite une suite d’instructions informatiques, dans une éloquente inversion de l’usage habituel, où ce sont des voix d’ordinateur qui s’efforcent de parler comme des humains, si possible avec émotion.