Comus – First Utterance/To Keep from Crying

Créé en 1969 par Roger Wootton et Glenn Goring, alors étudiants en école d’art, Comus est un groupe de rock progressif britannique. Rejoints par d’autres musiciens, ils font leurs armes dans des clubs folk puis sont repérés par David Bowie qui les invite en première partie d’un concert à Londres… Paru en 1971, First Utterance est le premier album de Comus. Dessinée par Roger Wootoon, sa couverture représente une créature difforme qui n’a rien à envier au Schizoid Man des King Crimson ; la comparaison ne s’arrête pas là car les morceaux The Herald et Drip Drip sont caractéristiques du rock progressif naissant, dépassant chacun dix minutes et entraînant l’auditeur dans de généreuses spirales entre le violon, la guitares douze cordes et les chœurs éthérés de Bobbie Watson. Ouvrant l’album de manière inquiétante et tribale, la chanson Diana vaut le détour, qui fut le seul single de Comus… Leur second album est moins intéressant, qui s’écoute gentiment par contraste et que l’on l’obtient malgré soi en même temps que la réédition du premier, regroupés depuis 2005 sous le titre générique Songs to Comus.