Ultimate 80 International

Parue en 2003 sur le label « Marketing et Music », cette compilation n’a pris aucun risque et c’est bien ce qu’on attend d’un tel exercice. Avec 80 morceaux répartis sur quatre cd, la palette est généreuse et en dépit de quelques bouche-trous, le bain de jouvence est garanti… S’il fallait n’en retenir que 20 % : Another One Bites the Dust (Queen), Do You Really Want to Hurt Me (Culture Club), Heartache Avenue (The Maisonettes), True (Spandau Ballet), Such a Shame (Talk Talk), Slave to Love (Bryan Ferry), Wot (Captain Sensible), Dancing With Tears in my Eyes (Ultravox), Too Shy (Kajagoogoo), Captain of Her Heart (Double), Everybody’s Got to Learn Sometime (The Korgis), Concrete & Clay (Hong Kong Syndikat), Babooshka (Kate Bush), Clouds Across the Moon (Rah Band), On My Way In L.A. (Phil Carmen) et Comanchero (Moon Ray). Alors on s’installe dans un bon fauteuil, on dépoussière sa platine vinyle et on éteint son portable car il n’a pas encore été inventé.