Futurism & Dada Reviewed

Le futurisme voit le jour en Italie en 1909, autour du compositeur Luigi Russolo et de l’écrivain Filippo Marinetti, qui glorifient la marche du progrès et rejettent les traditions esthétiques. Sept ans plus tard, à Zurich autour des écrivains Tristan Tzara, Hugo Ball et du peintre Hans Arp, le mouvement Dada prône une tabula rasa des conventions artistiques et politiques… Parue en 2000, cette compilation permet de s’immerger dans une période oubliée, en commençant par nous initier à la musique bruitiste de Russolo avec Risveglio di una Citta. Plus loin Guillaume Apollinaire récite Le Pont Mirabeau et Jean Cocteau Les Voleurs d’Enfants, puis Tzara, Janco et Huelsenbeck incarnent L’Amiral Cherche une Maison à Louer, un moment farfelu avant de retrouver la magnifique Ursonate de Kurt Schwitters… Des retransmissions de discours de Marinetti et un entretien avec Tzara font de cet album un document rare, terminé par une instrumentale que ne renierait pas Eno, en hommage au peintre Marcel Duchamp.