Ensemble Musique Nouvelle Bordeaux-Aquitaine

Je me souviens avoir acheté ce disque sur la foi de son titre Ensemble Musique Nouvelle, en me disant que c’était un bon choix pour aborder le classique contemporain, auquel je ne connaissais rien. Depuis 1994 j’ai un peu progressé, et même si je suis plutôt attiré par les minimalistes, je continue à essayer des musiques vraiment savantes, dont ce disque est une illustration… Créée et dirigée par Michel Fusté-Lambezat, qui interprète ici ses Fragments Imaginaires évocateurs d’un puzzle que l’on n’arriverait pas à terminer, cette formation propose également les 103 Regards dans l’Eau de Marius Constant, dont les successions de bruits orchestraux sans queue ni tête m’ont toujours déconcerté, suivis d’un Concerto Etoiles non moins ardu signé Thierry Alla, et des Jeux interminables de Christian Lauba… On aura compris que je conserve ce disque pour sa valeur de stupéfaction, mes oreilles étant à chaque fois mises en échec par ces éclats sonores entre érudits.