Cocteau Twins – Garlands

Les Cocteau Twins sont un groupe écossais créé en 1979 autour d’Elizabeth Fraser au chant, de Robin Guthrie à la guitare et aux percussions et de Will Heggie à la basse, ce dernier étant remplacé en 1983 par Simon Raymonde. Leur nom provient d’une chanson des futurs Simple Minds du temps où ils faisaient partie d’un groupe post punk (Johnny and the Self-Abusers), elle figure sur leur premier album mais a été renommée No Cure, sans rapport apparent avec le groupe de Robert Smith… Paru en 1982, Garlands est le premier et seul album où Will Heggie donnera la mesure de son talent à la guitare basse, d’une précision blafarde sur Wax and Wane ou But I’m Not tandis qu’à la guitare, Robin Guthrie enchaîne ses accords éblouissants en soutien d’une voix venue d’ailleurs, qui se suffirait à elle-même tant elle accapare l’attention : Liz Fraser habitée d’une force d’évocation qui déborde et qui déchire… Avec le recul, Garlands reste à mes oreilles la pierre angulaire des Cocteau Twins ; et son titre homonyme l’un des plus magnifiques du groupe. « I could die in a rosary… »