Chris Knox – Polyfoto, Duck Shaped Pain & ‘Gum’

Chris Knox est un chanteur et compositeur néo-zélandais né en 1952. Il participe à plusieurs groupes punk au début des années 80, en particulier les Tall Dwarfs réputés pour leurs performances scéniques… Paru en 1993, son quatrième album démarre avec un Medley de 3 minutes où s’enchaînent les bribes des morceaux qui vont suivre, d’abord déroutant cela devient jubilatoire une fois que l’on connaît bien ce disque mitonné avec soin sur un arrangeur de poche casiotone et un mellotron, tambourin et kazoo n’étant jamais loin… Après Inside Story et ses choeurs à la Beatles, Under the Influence rappelle La Fossette tandis que les paroles de Not a Victim laissent sur le cul, chanson féministe réjouissante suivie d’Osmosis dont le chant m’évoque Elliott Smith… L’omnichord utilisé sur The Outer Skin rappelle les sons surannés d’Eurythmics ; quant à la veillée au chevet d’un ami (Intensive Care), elle tourne au trash dans un carambolage de guitares sur cet opus lo-fi entre Sparklehorse et Graham Coxon… Tapé à la machine et garni de photos colorées, agrafé à l’intérieur d’un digipack en triptyque, le livret est aussi généreux que ce disque franc du collier, tranchant et jovial.