Chet Baker – Chet

Né en 1929, Chesney Henry dit « Chet » Baker est un trompettiste et chanteur de jazz américain. Il baigne dans l’atmosphère musicale de son père guitariste, devient choriste et sera choisi par Charlie Parker en 1952, pour une tournée sur la côte ouest. Souvent arrêté pour des problèmes de drogue, gravement agressé en 1966, il retrouve le disque et la scène de 1973 à 1988, lorsqu’il décède en tombant de la fenêtre d’un hôtel à Amsterdam… Sorti sur le label de jazz new yorkais dont Thelonious Monk était un autre artiste prolifique, Chet est un disque à fort pouvoir relaxant. Chaque accord y semble murmuré, surgi de derrière l’oreille comme une confidence, où les instruments jouent à qui sera le plus aérien. Conviés aux échanges subtils entre la trompette et la guitare sur It Never Entered my Mind ou September Song, ailleurs aux mélodies soutenues par le piano de Bill Evans ou la basse de Paul Chambers, deux invités de marque, nous entrons dans une dimension de ballades immatérielles et flamboyantes. Le dernier titre du cd, Early Morning Mood, inédit de neuf minutes, est aussi mon préféré. Un disque qui fait aimer le jazz.