Can – Ege Bamyasi

Quatrième album de Can, Ege Bamyasi paraît en 1972 sous la bannière du fidèle label Spoon. Le dernier titre de l’album s’intitule d’ailleurs Spoon, qui connut le succès et fut le premier morceau de Can à coupler une boîte à rythmes à la batterie. L’autre « tube » s’intitule Vitamin C, à la rythmique entraînante et au refrain inoubliable… Hormis ces morceaux plutôt courts, l’empreinte sonore de l’album est à chercher du côté de One More Night, entre funk et ambient avant l’heure, mais aussi de Soup et ses ruptures saturées, où Damo Suzuki se lâche dans un idiome qui le regarde… C’est avec ce disque que j’ai découvert Can, par hasard à Strasbourg en voyant sur les rayonnages de la fnac son incroyable pochette avec une boîte de cornichons. J’ignorais alors tout de la musique kraut, enfin à part Kraftwerk, et cet ovni allait devenir pour longtemps mon disque fétiche. Si je pense désormais que Can a fait mieux juste avant, sa variété et sa virtuosité en font le meilleur album pour découvrir ce groupe.