Camille Saint-Saëns/Sergei Prokofiev – Le Carnaval des Animaux/Pierre et le Loup

À l ‘occasion d’un mardi gras de 1886, Camille Saint-Saëns compose et interprète Le Carnaval des Animaux, puis interdit toute représentation de cette fantaisie jusqu’à sa mort… 23 minutes de musique classique concentrée, tellement abordable qu’il s’agit souvent du premier disque que l’on entend à l’école. Chacun se souvient des Poules et Coqs où les unes picorent et les autres se pavanent, du temps qui s’étire sous les pattes des Tortues et des inoubliables bonds de Kangourous au piano ; de la clarinette signalant le Coucou au Fond des Bois ou encore la grâce du violoncelle incarnant Le Cygne, sans oublier l’enchanteur Aquarium : inépuisable cascade de doigts sur piano et glockenspiel, hélas souvent galvaudé à la radio par des faiseurs de jingles sans imagination… Une autre paresse éditoriale consiste à faire précéder cette œuvre sur cd du Pierre et le Loup de Sergei Prokofiev, écrit en 1936 et où d’autres animaux gambadent autour d’un gamin et d’un canidé ; conte primesautier qu’il vaut mieux écouter sans narration, pour ne pas se priver du plaisir d’y apposer ses propres variations.