Brian Eno & Robert Fripp – Evening Star

Paru la même année qu’Another Green World, où germaient déjà quelques graines de forêts sonores non identifiées, Evening Star et ses 5 instrumentales emportent pour de bon de l’autre côté du soleil. Seconde collaboration avec Robert Fripp, cet opus a donné ses lettres de noblesse au genre ambient, où les 28 minutes du dernier titre An Index of Metals occupent la plus grande surface de ce disque qui semble n’avoir été gravé que pour en préparer le terrain, dont la pâte musicale naît d’un cumul de notes de guitares jouées en boucles, elles-mêmes remuées sans s’arrêter avec une grosse cuiller en bois en y incorporant distorsion et variations… Une dérive éreintante et superbe, après laquelle pour une retraversée paisible de l’atmosphère, je suggère Phaedra de Tangerine Dream ou Oxygène si l’on est vraiment fatigué… Le livret ne casse pas trois pattes à un canard, sauf la couverture avec ce tableau de Peter Schmidt que l’on aimerait regarder en vrai, ou au moins en grand sur un vinyle.