Brian Eno – Ambient 2: The Plateaux of Mirror

Quelques albums plus tard (je ne prétends pas suivre à la lettre la discographie pléthorique de ce jeune homme), Brian Eno présente le second volet de sa quadrilogie Ambient, intitulé The Plateaux of Mirror et sur lequel le compositeur américain Harold Budd a été convié, improvisant au piano électrique sur des paysages sonores préparés par Brian Eno… Scindé en 10 morceaux dépouillés mais où la mélodie chère à ce pianiste finit par avoir le dessus, il s’agit d’un album passe-partout et qui ne raconte pas grand-chose, sans pulsion d’ensemble alors voilà, on est content d’avoir entendu An Arc of Doves ou Failing Light et puis on change de sujet, en choisissant par exemple 76:14 de Global Communication, sorti 14 ans plus tard et autrement convaincant dans le rôle du digne successeur d’Ambient 1… L’édition digipack de ce second épisode est néanmoins soignée, on y voit une cartographie dessinée par Eno lui-même, où les frontières ont été grossies au point de ressembler à des veines palpitant sous un microscope.