Boby Lapointe – Master Serie vol. 2

Paru un an après l’indispensable premier volume, ce second opus complète la palette des chansons de Boby Lapointe. Si le succès sur scène est au rendez-vous dans les années 60, il demeure fragile car certains sont rebutés par la difficulté supposée de ses textes, à moins que ce ne soit leur excentricité… Il ouvre un temps son propre cabaret puis reçoit le soutien de Joe Dassin qui devient son producteur pour un album, Boby était sur la bonne voie mais l’habile n’a pas eu de bol lorsqu’à l’âge de 50 ans, un cancer du pancréas l’a emporté. Il chantera jusqu’au bout, se produisant une dernière fois aux côtés de Pierre Perret… Le Saucisson de Cheval (n°1 et n°2), L’Ami Zantrop, Sentimental Bourreau, Le Poisson Fa et La Maman des Poissons sont parmi mes favoris, si toutefois je manquais de temps pour écouter le disque en entier… Entre fanfare et bal musette, la musique est aussi désuète que les textes sont ciselés, hors du temps chez ce gourmet de la langue française qu’il connaissait sur le bout des doigts. Flambeur un peu pirate, humaniste à contre-courant des usages : quand on le cafard rien ne vaut une chanson de celui qui voulait jouer de l’hélicon.