Björk – Post

Deux ans après un Debut en grandes pompes, avec Post Björk creuse un peu plus son sillon dans la veine trip hop. Comme elle sait s’entourer, cette fois c’est Tricky qui s’y colle avec le reconnaissable Enjoy, et terminant l’album, l’écrin organique Headphones. Mais ce ne sont pas mes titres préférés, ni le tubesque Army of Me, dont le clip réalisé par Michel Gondry m’a toujours fait penser à une pâle imitation de l’univers de Terry Gilliam dans Brazil ; car si Björk retient l’attention par toutes sortes de moyens, ce n’est pas encore l’heure de l’album unifié… On isolera tout de même I Miss You ou l’idéal amoureux noyé sous les percussions, Isobel comme un conte de fées ; et surtout la ravageuse Hyper-ballad… En couverture, la chanteuse porte une chemise blanche parée de bandes rouges et bleues évoquant un envoi postal par avion. Une exigence incessante de forme et fond : la recette est en marche…