Björk – Hyper-ballad (ep)

Extraite de l’album Post, voici peut-être la plus belle chanson de Björk. Hyper-ballad s’écoute en boucle, chaque ascension de cette montagne onirique véhiculant d’autres images, transmettant de nouvelles émotions ou en faisant réapparaître des enfouies ; car c’est d’un rêve que cette chanson est partie, et plus nous y plongeons, plus nous avons l’impression d’avoir déjà fait ce rêve aussi… Un synthé dont la note se prolonge, trois tons decrescendo à la basse auxquels s’ajoute une boucle de rythmes doucement réverbérés : l’ouverture d’Hyper-ballad est immatérielle, et lorsque la voix de Björk se rajoute nous prenons une route inconnue en direction des sommets, avec vue sur l’infini mais aussi une pensée pour celui qui est resté au lit… Difficile de résister à l’envie de découvrir les versions alternatives de cette chanson, sur ce cd qui lui est entièrement consacré et où tout est excellent ; mais le Subtle Abuse Mix de Hannant et Brown, ainsi que le Choice Mix de Towa Tei subliment véritablement le panorama.