Björk – Debut

Sur le point de quitter les Sugarcubes, à 28 ans Björk peaufine ce qui deviendra son premier album solo. Composé en partie de chansons écrites durant l’adolescence, il constitue une rupture avec le style punk rock auquel on l’avait apparentée jusqu’ici. Elle y associe Corky Hall, une instrumentiste jazz rencontrée grâce aux Sugarcubes, mais c’est le choix du producteur de Massive Attack, Nellee Hooper, qui donnera à cet album sa sonorité particulière, mélange de pop avant-gardiste et de dance pas encore trip hop : tout pour avoir un bon Debut… Pas moins de cinq singles ont été extraits de cet album passe-partout, point de départ rêvé pour celle qui nous embarquera bientôt dans des trips moins convenus. Un rituel de passage où l’on est Violently Happy, où dans Crying le désespoir se hurle en confiance ; et il y a cette voix qui déjà transcende, puis tout à coup lyrique nous retient sur Venus as a Boy ou Come to Me, sans oublier le dépouillé The Anchor Boy. Le livret a pensé aux paroles, la photo de couverture est signée Mondino.