Birdy Nam Nam – Manual for Successful Rioting

Quatre ans après leur premier opus, les tourneurs de galettes reviennent avec un album plus cohérent, ouvertement electro pour ne pas dire dance ; débarrassé des influences jazz que l’on avait pu déceler auparavant. Ils y ont un peu perdu leur âme de bricoleurs, mais la lente montée de Red Dawn Rising annonce d’emblée un périple massif, onze étapes saturées de basses et lorsque le soufflet retombe c’est uniquement pour savourer de petites pauses bienvenues, de l’intro de Bonne Nouvelle à l’intermède lounge de Space Cadet ApologyWar Paint et Worried s’écoutent en boucle, en attendant que The Parachute Ending nous ramène sur la terre ferme. Là, dopés par ce son dévastateur, nous nous perdrons à travers le livret, reproduisant sur huit pages le fac-similé d’une improbable playlist.