Billie Holiday – L’Art Vocal vol. 1

Née à Philadelphie en 1915, Billie Holiday est une chanteuse de blues américaine. Privée d’enfance entre un père absent et une mère qui se prostitue, elle découvre les disques de Louis Armstrong et tente de se frayer un chemin dans le milieu musical, chante dans les clubs où elle est repérée par un producteur de Columbia qui lui permet d’enregistrer son premier disque à l’âge de 18 ans… Les succès s’enchaînent, les mauvaises rencontres aussi et Billie devient dépendante à la drogue et à l’alcool ; elle se produit aux côtés des plus grands d’Oscar Peterson à Miles Davis mais ravagée par les excès, décède prématurément à 44 ans… Admirée par Sinatra et figure de proue du jazz vocal à l’égal d’Ella Fitzgerald ou Nina Simone, son timbre swinguant relègue les autres instruments au rang de figurants ; comme en témoigne cette anthologie parue en 1990 sous l’égide de la Fondation France Telecom, où l’on retrouve vingt-deux titres habités par la mélancolie (The Mood that I’m In, Carelessly, My Man, Strange Fruit) ; avec le sublime You Go to my Head qui me fait songer à Lilac Wine.