Big Brother & The Holding Company – Cheap Thrills

Fondé en 1965, le groupe de rock américain Big Brother & The Holding Company serait depuis longtemps passé aux oubliettes s’il n’avait eu en son sein, le temps de deux albums éblouissants, Janis Joplin… Après quoi la mama cosmique s’en ira flirter du côté d’autres formations hybrides, du Kozmic Blues Band au Full Tilt Bogie Band, avant d’être emportée par une overdose d’héroïne à l’âge de 27 ans. C’est plus qu’il n’en faut pour ériger un disque au rang de mythe, Cheap Thrills incluant déjà l’impérissable reprise du Summertime de Gershwin, mais aussi Piece of my Heart et Ball and Chain de Big Mama Thornton, dans une version ahurissante de 9 minutes. Mythique également la pochette signée Robert Crumb, dessinateur underground dont la mosaïque parvient à résumer tout l’album ; quitte à laisser entendre qu’il s’agit d’un disque enregistré en public alors qu’il n’en est rien, même si d’avoir adopté un son brut de décoffrage peut le laisser croire. Paru un an avant le festival de Woodstock, avec à son bord une des voix féminines les plus écorchées, entre grâce et spleen Cheap Thrills est un disque précieux.