Bernard Parmegiani – La Création du Monde

Bernard Parmegiani est un compositeur français de musique concrète né en 1927. Composée en 1984, La Création du Monde met en lumière son art de sculpter les sons à travers une odyssée venue d’ailleurs… Divisé en trois parties, ce disque de 73 minutes s’ouvre sur une ébullition de bruits antérieurs au Big Bang, chocs sourds et sauts de puce, une chimie crue et qui craque jusqu’à ce que la croûte soit prête, car « la Terre est telle un gâteau » disait ma fille à l’âge de 9 ans. Arrive la lueur et une fissure où l’on s’engouffre, les résonances ondoient dans un crescendo caverneux rappelant Stratosfear, des éclairs nettoyant l’espace avant une danse où les cellules apprennent la multiplication… Un océan de vers électriques fait la chasse aux sons préhistoriques, grouillant de vie et à la fin, presque inaudibles, le bruit du vent et la main de l’homme. Nous sommes passés de Moins l’infini à la Réalité en un battement d’ailes, grâce à ce poème sonore qui est à la musique ce que 2001 est au cinéma… « L’univers est noir et froid », première phrase d’un roman que j’ai écrit en 2008, quatre ans avant de découvrir La Création du Monde qui compte désormais parmi mes disques de choix pour dépasser la gravité.