Beau – Beau/Creation

Né à Leeds en 1946, John Trevor Midgley dit « Beau » est un musicien autodidacte à la guitare 12 cordes, pour laquelle il a développé une technique de jeu spécifique. Repéré chez Elektra, il est orienté vers le label Dandelion, créé par John Peel afin de promouvoir des artistes innovants, parmi lesquels Kevin Coyne ou Lol Coxhill, mais qui fermera boutique en 1973. Souvent engagés, les textes de l’album Beau évoquent la condition ouvrière sur Pillar of Economy, ou encore la révolution anti-tsariste sur 1917 Revolution, qui sortira en single. D’autres chansons font penser à l’univers poétique de Donovan, Imagination ou Nine Minutes, ce dernier ouvrant le second album Creation, sorti deux ans plus tard et présent à la suite du même cd. Un titre dont la rythmique illustre sa façon d’utiliser la guitare 12 cordes. Le morceau Creation sort du lot, parcouru par un vent synthétique évoquant les Pink Floyd, mais aussi Silence Returns qui termine le disque d’une façon électrique et inattendue. Ces quelques innovations exceptées, Beau s’accompagne de sa guitare folk, laissant faire le reste à sa voix mélodieuse tout au long de la gamme.