Bauhaus – Mask

Un an après le remarqué In the Flat Field, et à l’époque où 4AD n’était qu’une filiale destinée à tester le potentiel des groupes, Bauhaus rejoint le label principal Beggars Banquet. À cette occasion, Mask enfonce légèrement le clou de la rythmique dub, des titres comme Kick In The Eye 2 ou The Man With The X-Ray Eyes se prêtant bien aux fourmis dans les jambes, donnant au disque une tonalité plus aérée. Pour autant, le son d’origine n’a rien perdu de sa radicalité, toujours rauque et criard, car les vrais joyaux se nomment The Passion of Lovers et Mask, qui ne feront pas claquer beaucoup de doigts devant le juke-box. On s’en remettra en savourant l’inédite In Fear of Dub ou encore le morceau 14, dont le titre facétieux cite l’ordre dans lequel chaque membre du groupe a fourni sa pièce du puzzle, à la manière d’un collage. Le livret n’a pas oublié les textes, son dessin de couverture est signé du guitariste David Ash.