Barclay James Harvest – Gone to Earth

Groupe emblématique du rock psychédélique, BJH s’est formé en 1966 autour des Britanniques John Lees, Woolly Wolstenholme, Mel Pritchard et Les Holroyd. Ils rencontrent le succès avec l’album Everyone is Everybody Else, qui contient Child of the Universe. Le concert qu’ils donnèrent en 1980, à Berlin ouest et en plein air devant le Reichstag, est resté célèbre. Même s’ils chantent souvent à plusieurs en même temps, pour moi Barclay c’est d’abord une seule voix au diapason d’un style, comme l’était celui de Supertramp jusqu’en 1983. En plus moelleux bien sûr, car Sea of Tranquility nous emmène dans l’espace, tandis que Jésus s’invite sur Hymn pour calmer ceux que tentent les drogues « dont on ne redescend pas. » Sans oublier le célèbre Poor Man’s Moody Blues, écrit en réaction à un journaliste qui s’était moqué du groupe en évoquant leurs aînés The Moody Blues, d’où la ressemblance manifeste avec le succès de 1967, Nights in White Satin. Parmi les inédits de cette version remastérisée, offrant par ailleurs un livret nourri d’infos et de photos d’époque, la version live de Medecine Man se démarque. Longues plages de solos de guitares.