Balago – D’aquii

Le troisième opus du trio catalan paraît en 2008, mais il s’agit en réalité d’un album solo entièrement composé et interprété par David Crespo… A prop de res s’ouvre comme un bouquet recueilli autour du chien auquel ce disque est dédié, le pas traînant de 4 m accentuant la dramaturgie à grand renfort de guitare basse. Avec Hergé, l’orgue et les cordes s’enroulent autour d’un sprinkler d’arrosage à la Gaspar Noe, évoquant inconsciemment le célèbre Allegretto de Beethoven ; plus loin et avec l’appui d’un violoncelle, Del 17 al 38 fournit la bande son d’un rêve à l’envers… Disque évanescent et secret, D’aquii est par endroits glaçant et l’on se tient par la main pour rester à flot, comme sur l’illustration en couverture signée Roger Crespo, le frère de David.