Axelle Red – À tâtons

Au rayon des disques que j’écoute en cachette (à côté de Joe Dassin ou Daniel Bélanger), j’appelle la douce Fabienne Demal. Née en Belgique en 1968 et plus connue sous le nom d’Axelle Red, cette chanteuse francophone publie son premier 45 tours à l’âge de 14 ans ; suivi d’un album en 1993 et qui la fait connaître au-delà du plat pays… Enregistré à Memphis en 1996, son second opus À tâtons transforme l’essai, concentré de sensualité pop et qui la consacre jusqu’en France. C’est après avoir vu Le Cousin d’Alain Corneau que je suis tombé sous le charme, sa chanson poignard À Quoi ça Sert ouvrant le film avec une intensité rarement vue au cinéma… Sincère quand elle évoque l’enfance (C’était) et faussement oisive quand elle voit passer la vie sur une terrasse (Mon Café) ; tendre ou nostalgique (Rien que d’y Penser) Axelle touche avec sa voix feutrée entre arrangements jazz et funk. Un albums qui me fait penser à Cargo Lady et se termine par un duo avec Isaac Hayes, caché une minute après le dernier morceau.